L’essentiel du projet

Le RER M : 4 bonnes raisons supplémentaires de choisir les transports en commun

Afin d’offrir des solutions de transports en commun efficaces à tous les habitants des zones urbaine et péri-urbaine de Bordeaux, de réduire l’usage de la voiture et de baisser les émissions de gaz à effet de serre et de polluants, Bordeaux Métropole et la Région Nouvelle-Aquitaine ont adopté une feuille de route qui prévoit :

  1. Des horaires de trains régionaux qui s’améliorent avec plus de fréquence, des départs prévues toujours à la même minute de chaque heure (horaires cadencés) et une desserte adaptée aux besoins, notamment avec la création de dessertes traversantes qui améliorent les connexions, sur la base des infrastructures existantes, les territoires limitrophes de la Métropole (Arcachon-Libourne et Langon-Saint-Mariens-Saint-Yzan). 
  2. une tarification unifiée qui facilite l’utilisation de différents modes de transport pour se déplacer dans la périphérie urbaine bordelaise,
  3. la création de lignes de cars express pour une desserte de proximité performante,
  4. la création de deux haltes ferroviaires pour améliorer la desserte en train et de pôles d’échanges multimodaux pour faciliter le passage du train vers un autre mode de transport,

Ce projet sera mis en place progressivement entre 2020 et 2028 suivant une méthode laissant une large place à l’expérimentation et à la mise en service progressive de nouveaux services.

Les différentes phases du projet


Les partenaires du projet RER Métropolitain Bordeaux Métropole Nouvelle-Aquitaine


En 2018, Bordeaux Métropole et la Région Nouvelle-Aquitaine ont exprimé leur volonté d’optimiser le réseau régional de transports. L’objectif : répondre aux enjeux de congestion de la Métropole et au défi de la transition climatique. Jusqu’en 2028, des étapes seront franchies, améliorant les services de transport en car et en train régionaux au sein de la Métropole.