Prendre le TER avec son abonnement TBM : c’est possible !

La ligne de TER Pessac/Bordeaux – Parempuyre est accessible aux abonnés TBM jusqu’au 30 septembre 2021, date de fin de l’expérimentation.

Les abonnés TBM peuvent emprunter gratuitement la ligne 42 du TER entre Bordeaux Saint-Jean et Parempuyre, et entre Pessac-Centre et Parempuyre. Cette expérimentation, d’une durée d’un an renouvelable, est proposée par la Région Nouvelle-Aquitaine et Bordeaux Métropole, et leurs opérateurs de transports respectifs, SNCF Mobilités et Kéolis. Elle inclut tous les arrêts intermédiaires : Mérignac-Arlac, Caudéran-Mérignac, Bruges et Blanquefort.

Sans sucoût et sans formalités

Durant cette période, l’accès au train s’effectue avec la seule carte TBM, donc sans achat de titre SNCF, sans surcoût pour l’abonné et sans formalités.

Sont concernés les détenteurs de tous les Pass TBM : abonné, pitchoun, jeune, salarié, sénior, Pass TBM gratuit, Pass TER+TBM et Pass CAR+TBM. Il n’est pas nécessaire de valider la carte à la montée dans le train. Le contrôle s’effectue par des agents SNCF qui ont été dotés d’un portable de contrôle TBM. Ils vérifient ainsi que ces abonnements sont valides, selon les mêmes règles que celles appliquées sur le réseau urbain. Ils peuvent verbaliser en cas d’absence de carte TBM ou Modalis, d’abonnement TBM ou TER chargé sur la carte ou en cas de carte défectueuse ou invalide.

Un départ toutes les 30 minutes

La ligne 42 du TER circule tous les jours et assure, en semaine et en heures de pointe, un départ toutes les 30 minutes depuis la gare de Parempuyre (et toute les 60 minutes depuis la gare de Pessac Centre ou Bordeaux). Des correspondances avec les 4 lignes de tram et plusieurs lignes de bus sont assurées à proximité de ces gares.

Téléchargez le dépliant d’information avec les horaires de la ligne de TER 42. 

Achetez votre abonnement TBM sur www.infotbm.com


Les partenaires du projet RER Métropolitain Bordeaux Métropole Nouvelle-Aquitaine


En 2018, Bordeaux Métropole et la Région Nouvelle-Aquitaine ont exprimé leur volonté d’optimiser le réseau régional de transports. L’objectif : répondre aux enjeux de congestion de la Métropole et au défi de la transition climatique. Jusqu’en 2028, des étapes seront franchies, améliorant les services de transport en car et en train régionaux au sein de la Métropole.